Éreintés, certains patrons de PME risquent de passer à côté de la reprise

Restart inscription and tennis balls on an office workspace table. Sport business concept. The resumption of sports after the crisis due to the coronavirus pandemic. Text space. Selective focus.

cf article les Echos du 1er mars 2021  - Hubert Vialatte

Les dirigeants de PME sont exposés à un risque de burn-out alors que les patrons doivent rassembler leurs forces pour saisir les opportunités de la reprise.  

L'Observatoire AMAROK (Président Olivier Torres) et  le Labex Entreprendre (Université de Montpellier) viennent de publier une enquête nationale sur l'impact du Covid-19, auprès de 1.066 entrepreneurs. Cette étude met en avant un niveau d'épuisement jamais observé chez les dirigeants. Une fatigue à un niveau record plus un sentiment d'impuissance empêchent la vigilance entrepreneuriale et la saisie d'opportunités. “Le pourcentage de dirigeants capables de saisir des opportunités s'est asséché de moitié en un an”, estime Philippe MUTRICY, Directeur à la BPI. 

Si en un an, les patrons ont perdu en optimisme, ils ont, par contre, gagné en résilience. La crise a assoupli les pratiques managériales et a promu l'autonomie et la délégation.

⇴   Le  propos de WICS

Une fois de plus, voilà démontré que la santé des entreprises dépend de leur environnement économique mais aussi de la santé de leur dirigeant. 

C'est plus que jamais vrai, en situation de crise, où les décisions doivent se prendre rapidement et de manière exigeante. Nous rencontrons des entreprises, personnes morales, qui pourraient survivre à la crise mais qui risquent une liquidation judiciaire car le dirigeant, personne physique, est à bout de force mentale. 

Plus que jamais, les dirigeants doivent bénéficier du double regard simultané porté à la fois  sur la gestion de leur entreprise et sur leur personne. En d’autres termes, bénéficier d'un accompagnement stratégique, complété d’un apport cognitif …. afin que tous ensemble nous puissions reprendre la chanson d’Alain Bashung : 

“ Ma petite entreprise connait pas la crise, 

Épanouie elle exhibe 

des trésors satinés 

dorés à souhait. “